Chroniques
Le Li-Fi est-il dangereux pour la santé ?
27 avril 2018
2
,

Le 28 Mars 2018, je participais à un Smart Camp sur le thème de la Smart City. Lors de cet événement, organisé par la société ALTEN,  on m’a fait l’honneur de présenter mes humbles connaissances sur le Li-Fi. Le sujet a intéressé le public, et les échanges qui ont suivi ont apporté des questions très pertinentes. Je reviens aujourd’hui sur l’une de ces questions qui concernait les risques pour la santé que pourraient provoquer cette technologie.

photo-conférence-smart-city

Première question :
La variation de l’amplitude des LEDs (des millions de fois par seconde) nécessaire pour faire transiter le signal dans le système Li-Fi, présente t-elle un risque pour la santé ?

led-clignotantÀ ce jour, il n’y a aucune recherche qui établit que les modulations (les millions de clignotements par secondes) étaient nuisibles à la santé. En effet, ces modulations se réalisent à des fréquences qui les rendent imperceptibles à l’œil nu. Nous n’avons donc pas le même effet que certaines lampes fluorescentes ou halogènes qui sont génératrice de stress visuel lorsqu’on devine des clignotements d’appareils dysfonctionnant. Certains ingénieurs émettent cependant l’hypothèse que ce serait possible sans l’étayer par des recherches ou des tests en laboratoire, affaire à suivre.

Deuxième question :
Les LEDs utilisées sont-elles sans risque pour la santé et notamment pour nos yeux ? 

yeux-ledsAvant de répondre à cette question, il faut rappeler qu’à la différence d’autres sources lumineuses,  les LEDs ne contiennent pas de mercure et qu’elles n’émettent qu’un champ électro-magnétique très léger. De plus, elles sont 5 fois moins consommatrices en énergie, d’où leur adoption rapide pour une utilisation domestique ou publique.

Cependant certaines recherches récentes ont démontré que certaines LEDs pouvaient accroître à long terme la dégénérescence maculaire lié à l’âge. Les LEDs concernées seraient celles qui émettent de la lumière avec un spectre bleu de forte intensité. Les études et recherches ont démontré ces résultats par des tests en laboratoire sur des rats, à ma connaissance, il n’existe pas de recherches effectués sur les impacts de la lumière bleue des LEDs sur les hommes.
D’ailleurs d’autres hypothèses commencent déjà à nuancer ces conclusions en remettant en cause la culpabilité de la lumière bleue. Il existe toutefois des LEDs ayant un spectre appauvri en lumière bleue permettant d’éliminer tout doute sur le danger potentiel des émissions de lumière bleue.

En conclusion, le concept du LiFi n’a pas d’impact direct sur la santé, les risques sont très limités, et les prochaines générations de LEDs viendront éliminer tout risque de perturbations sanitaires. D’ailleurs, des normes ont été définies pour la protection des usagers suivant les risques photo-biologiques des LEDs, la majorité des LEDs utilisées par les entreprises proposant un système de connexion Li-Fi ne présente aucuns risques dans des conditions normales d’utilisation.

About author

Mohamed El Morabti

Je suis un chef de projet digital passionné par le numérique et l'innovation. Développeur à mes heures perdues pour garder la forme.

maxresdefault (2)

Plein les yeux avec le Mapping Video 3D

Le 28 Mars 2018, je participais à un Smart Camp s...

En savoir +
batterie

Et si nous n’avions plus besoin de recharger nos téléphones ?

Le 28 Mars 2018, je participais à un Smart Camp s...

En savoir +
Li-fi_large

Li-Fi : quand la lumière nous parle

Le 28 Mars 2018, je participais à un Smart Camp s...

En savoir +

There are 2 comments

  • Zaghdoudi Kamal dit :

    Bonjour Mr El Morabti.
    Merci pour ce sujet très intéressant et pour le partage de vos connaissances.
    Sujet à suivre bien évidemment!

    Bonne continuation à vous.
    KZ

  • Stanislas dit :

    Bonjour,
    Vous concluez un peu vite à l’absence de risque. Pour rappel, l’inexistence d’étude à charge ne démontre pas l’absence de risque.
    En matière de santé, il serait bien d’analyser de façon distincte les impacts liés au rayonnement électromagnétique, les impacts liés à la commutation très rapide (notre cerveau perçoit-il de façon non consciente l’effet stroboscopique ?) et enfin ceux liés aux couleurs.
    Comme toujours, c’est le profit financier potentiel qui biaise l’évaluation sanitaire et environnementale d’une nouvelle technologie.

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *