Technologies sans contact
Plein les yeux avec le Mapping Video 3D
30 janvier 2018
1
, , , ,

C’est en découvrant une vidéo sur Youtube que j’ai découvert le mapping 3D. Un restaurant utilise cette technique afin de faire patienter ses clients et leur offrir un spectacle inédit en attendant que leurs plats soient prêts. Et le résultat est bluffant :

 

 

De quoi parle t-on ?

Vous entendrez parler de ces animations sous plusieurs noms : mapping vidéo, projection architecturale, fresque lumineuse ou même projection illusionniste (Québec).

Cela consiste à projeter un flux vidéo sur des surfaces ou des volumes (façades d’immeubles ou de monuments, scènes de théâtre, terrains de sport, etc.) afin de les animer ou d’en modifier la vision qu’on en a. On peut ainsi créer des animations 3D époustouflantes et placer sur ces surfaces des personnages ou des objets. Nous pouvons parler de réalité augmentée grâce à la projection de ces images, un peu comme les applications qui existent sur smartphones mais sans l’interface de l’écran.

La technologie repose sur la combinaison de matériel de projection associé à des logiciels installés sur des serveurs puissants. Les logiciels, grâce à une cartographie de la surface, sont capables de savoir quelles images envoyer sur quelle surface afin de créer une impression de dynamisme et de relief. Très souvent, de nombreux projecteurs sont utilisés pour une diffusion à 180° ou à 360°.

 

Pour le côté historique

Le mapping vidéo existe depuis le milieu du 20ème siècle, mais son développement est récent grâce à l’amélioration des logiciels et des technologies (projecteurs et serveurs).

C’est Walt Disney qui a été précurseur dans le domaine en utilisant le procédé pour la production de « Haunted Mansion », une attraction de type train fantôme lancé en 1969 dans le parc de DisneyLand. De faux crânes étaient animés grâce à la projection vidéo d’un enregistrement vidéo.

En 1980, Michael Naimark, un artiste réalise un mapping vidéo en projetant des personnages filmés préalablement afin de les faire interagir avec des objets placés dans un salon.

C’est à partir des années 2000 que le matériel s’est amélioré et on a vu une utilisation accrue de ce procédé notamment pour promouvoir des marques lors d’événements réalisés dans la rue sur divers supports architecturaux.

 

Matériels et logiciels

Côté vidéoprojecteur, on peut utiliser la variété qui existe sur le marché, mais pour avoir un minimum de qualité, la résolution et la puissance en terme de contraste et de luminosité est importante.
Pour une utilisation en extérieur, sur de grandes surfaces,  les critères de luminosité des projecteurs doivent être élevés, au moins 20 000 Lumens avec une projection grand angle. Cette puissance peut être réduite à 5 000 Lumens pour de plus petites productions.

Les ordinateurs doivent avoir un minimum de puissance afin de supporter la charge pour la diffusion. Ils doivent être aussi capable de supporter les calculs effectués par les logiciels de vidéo mapping.
Souvent il est nécessaire d’avoir des serveurs multimédias spécifiques adaptés à la projection et à la création. Vous pouvez en avoir un exemple avec la marque Barco qui en possède dans son catalogue de vente : Serveurs série XHD-400.

Mais il est aussi possible d’utiliser des ordinateurs (Mac ou PC) plus classiques, il faudra quand même choisir de bonnes configurations car les logiciels sont gourmands en ressources.
Il existe de nombreux logiciels de mapping vidéo avec des fonctions de créations, de diffusion ou les deux. Vous retrouverez une liste non exhaustive en suivant ce lien. On peut citer néanmoins Millumin ou Madmapper qui font figure de références dans le domaine.

 

Des spectacles grandioses

Que ce soit à des fins de promotions d’une marque, d’animation d’un événement culturel ou sportif, le mapping vidéo apporte une modification visuelle de la réalité à grande échelle. La surface de projection n’est plus plane mais peut prendre différent format, du monument à une salle d’exposition artistique en passant par un terrain de sport ou une scène de théâtre.

 

 

Les spectacles sont généralement complétés par une animation sonore et musicale qui donne une sensation d’immersion assez importante. On a généralement lors de ces événements des Vidéo Jockeys pour l’animation vidéo tout comme il y a des Disk Jockeys (DJ) pour la musique.

Cette technologie offre de nouvelles manières de s’exprimer pour de nombreux artistes, il arrive même que ce soit utilisé sans demandes d’autorisation publique, le mapping est réalisé directement sur les bâtiments sans prévenir, l’effet de surprise est garantie. Cela permet de se faire remarquer plus facilement ou de transmettre une revendication, ce mode d’expression devient un outil d’activisme, comme ce fût le cas pour la projection réalisée par le mouvement Occupy Wall Street à New York.

Mapping-Video-Occupy-Wall-Street

Mapping Vidéo sur la tour Verizon par le mouvement Occupy Wall Street

Les possibilités en terme d’animation et de démonstration promettent un bel avenir au Mapping Video. Ce procédé est de plus en plus utilisé dans de nombreux domaines. Les événements marketing l’intégreront de plus en plus afin de présenter au public les nouveaux produits de façon originale (Product Display).

Les concerts aussi en sont de plus en plus agrémentés, les chansons et les musiques sont illustrés sur scène avec du mapping 3D, la chorégraphie de l’artiste prenant enncompte les effets amenés par cette innovation. Le potentiel de ce medium semble infini et n’a que pour limite l’imagination des créateurs.

Le mapping est petit à petit en train de se démocratiser, le prix des outils pour réaliser des projections ou des vidéos adaptées est en train de baisser et les logiciels se simplifient pour offrir une meilleur expérience utilisateur.
On peut par exemple utiliser la GoPro VR afin de filmer en 360° et ensuite projeter cette vidéo sur un dôme géodésique afin d’offrir une immersion totale au spectateur. Demain, peut-être que les dômes ne seront plus utiles, et que les plafonds et les murs blancs de son salon seront suffisants pour projeter les vidéos 360° de ses dernières vacances. Cela permettrait alors de retranscrire une vidéo dans la réalité et d’offrir une immersion naturelle en se passant des casques de réalité virtuelle.

About author

Mohamed El Morabti

Je suis un chef de projet digital passionné par le numérique et l'innovation. Développeur à mes heures perdues pour garder la forme.

batterie

Et si nous n’avions plus besoin de recharger nos téléphones ?

C’est en découvrant une vidéo sur Youtube ...

En savoir +
Li-fi_large

Li-Fi : quand la lumière nous parle

C’est en découvrant une vidéo sur Youtube ...

En savoir +
beacon

To beacon or not to beacon ?

C’est en découvrant une vidéo sur Youtube ...

En savoir +

There is 1 comment

  • SACHSE dit :

    Passer d’un monde à l’autre avec humour et légèreté et être présent dans les deux. Il fallait y penser et avoir une belle armée de neurones disponibles.
    Bravo pour cette performance qui porte en elle un pluriel de maîtrise et de compétences rares pour atteindre un résultat exceptionnel au plus haut niveau d’impact. L’omniscience descendue sur la table pour le petit chef.
    Cordialement

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *